VBG en milieu scolaire, L’ONG voix de femme combat

Lutter contre les violences basées sur le genre (VBG), est l’un des credo de L’ONG voix de femme. Ce mercredi 28 avril 2021, l’ONG voix de femme a sensibilisé les élèves du collège méthodiste de Cocody sur les VGB

lutte contre les VBG en milieu scolaire
les bénévoles de l’ONG voix de femmes

Les VBG en milieu scolaire ne doivent pas exister. Lutter contre les violences basées sur le genre (VBG), est l’un des credo de L’ONG voix de femme qui milite avec ferveur pour leur éradication via des campagnes de sensibilisation et des actions de prises de conscience. Ce mercredi 28 avril 2021, elle était au collège méthodiste de Cocody. C’était dans le cadre de sa campagne de sensibilisation qui a débuté depuis le 13 avril 2021.

VBG en milieu scolaire le collège méthodiste de Cocody s’engage  dans la lutte

Cette campagne de lutte contre les VBG  a pour thème « l’art au service de la lutte contre les VBG en milieu scolaire ».Pour lutter contre les VBG, il ne faut pas omettre d’en parler dans les écoles. Ce sont parfois, le théâtre de violences quoique difficile à admettre. En sensibilisant les lycées et collèges, L’ONG voix de femme veut amener la jeunesse à une prise de conscience vis-à-vis de la violence qui existe dans leur milieu. Cette initiative vise également à exhorter ces élèves à être des «ambassadeurs de la non-violence »comme l’avait souligné à maintes reprises Esther TIE, chargée de communication de L’ONG.

Il est bon de savoir que les VBG ne sont pas que d’ordre physique, il y en a qui sont financière et aussi psychologique. Les allusions fait à la taille, au poids, à la forme ou à la couleur, restent des violences qui impacte souvent sur le bien-être des autres. Et sur ce point, tous les élèves étaient d’accord.

Ces dernières font tout autant de mal que la première qui reste toutefois la plus célèbre. Un appel est lancé aux élèves afin qu’ils s’expriment à travers l’art et les dessins et qu’ils puissent « montrer l’école dont ils rêvent » avait ajouté Esther TIE en s’adressant aux élèves présents en ce jour. Ces derniers très attentifs  dénonçaient même certains actes dont ils étaient parfois témoins mais impuissants.

Ils ont presque prêté serment  pour s’engager dans cette lutte. « Je m’engage à être un ambassadeur de la non-violence et de la lutte contre les VBG en milieu scolaire » ont-ils répété en chœur. Les classes visités ont été exhortés à dénoncé de tels actes auprès des éducateurs et professeurs et à blâmer ou arrêter tout ce qui rentrait dans le cadre des VBG dans leur milieu, afin de vivre en harmonie et de partager le bien être. La campagne prendra fin le 05 mai 2021 à la suite d’une cérémonie de clôture.

Sidiki KONATE (Stagiaire)

Patrick
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos

fr_FRFrench