Judith Gnassa, 5 choses à savoir sur sa toile «Jackpot Ivoire»

Judith Gnassa est la seule femme peintre qui concourt au Lydia ludic talents. L’œuvre qu’elle présente à cette compétition a été baptisée «Jackpot ivoire». C’est un masque. Le Zaouli !

Judith Gnassa est la seule femme peintre qui concourt au Lydia ludic talents.  L’œuvre qu’elle présente à cette compétition a été baptisée «Jackpot ivoire». C’est un masque. Le Zaouli ! Il a été peint uniquement afin de concourir à lydia ludic talents. Une compétition organisée par lydia ludic dans laquelle les participants sont amenés à décrire ou traduire   ce qu’est le jackpot pour eux. L’artiste s’est confiée à « Le Rapporteur.net » sur 5 situations liées à cette œuvre.

1-J’ai déménage  en famille

Judith Gnassa a mis tous les moyens de son côté pour réaliser la toile qui lui conviendrait lors de cette compétition. En vue d’avoir un peu plus d’espace pour travailler. Mais surtout beaucoup de concentration. La peintre affirme être retournée chez  ses parents  dans la commune de Yopougon. « Là-bas j’ai plus d’espace,  pour travailler alors que chez moi à Cocody mon appartement est petit »

2-Sa mère lui a offert un poulet

L’un des matériaux flagrants sur  le tableau de Judith Gnassa , c’est bien la présence des plume de poulet sur la tête du masque Zaouli. Pourtant elle a eu du mal en s’en procurer. «J’ai l’habitude d’acheter les matières qui rentrent dans la composition de mes tableaux. Mais cette fois j’avais du mal à trouver les plumes de poulets » explique la peintre. Sa mère la voyant face à cette difficulté lui a ramené un poulet vivant du marché. Après qu’il ait été cuisiné, et consommé ses plumes ont servi à la confection du tableau. C’est aussi ça joindre l’utile à l’agréable.

 3-Judith Gnassa et son  mélange de sable

Sur le tableau « jackpot ivoire», l’artiste a voulu donner plus d’émotions et de vie. En plus des plumes de poulet, l’on constate du sable tout au bas du tableau. Ce matériau, la peintre y accorde une attention particulière car significatif pour elle. «C’est du sable que j’ai ramené de mes différents voyage à l’intérieur du pays ». Il provient des différentes régions de la Côte d’Ivoire que j’ai eu l’occasion de visiter. Pour ce tableau particulièrement, j’ai fait un mélange de tout ce sable. Pour moi cela signifie l’unité. Le rassemblement de tous les peuples de Côte d’Ivoire».

 4-Un Stress de haut niveau

Le stress, judith Gnassa a dû y faire face pendant la conception de son tableau « jakpot ivoire ». Cette période a été un moment de haute pression qu’elle a dû mal à se l’expliquer elle-même. Elle a dû  «Le mot concours avait commencé à prendre le pas sur mon esprit de créativité. Il y avait aussi le fait de me retrouver face à des candidats qui pour moi sont comme des mentors ». Quand l’élève se retrouve dans l’arène avec ses maitres.

5-«C’est la première fois que je déchire une toile»

Au plus haut de son stress la peintre n’a pas hésité à déchirer le premier tableau qu’elle avait réalisé pour cette compétition. « Je ne le trouvais pas à la hauteur de mes analyses car trop porté sur le jackpot tel qu’il était décrit. Il était sans aucun apport alors que pour une artiste engagée comme moi chaque toile doit transmettre un message». La peintre véhicule le message de la paix à travers le masque zaouli.Vive la paix en Côte d’Ivoire et bonne chance au tableau « jackpot ivoire » dans la compétition lydia ludic talents.

Raissa Yao  

Patrick
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos

fr_FRFrench